Samedi 28 septembre - à partir de 20h

Alkabaya

Chanson française, festive, populaire, où l’humour, l’autodérision, la poésie mais aussi les coups de gueule illustrent le quotidien de chacun.

L’univers musical d’Alkabaya mélange différentes sonorités venues d’ailleurs: Une guitare aux couleurs espagnoles, un accordéon venu de l’Est, une batterie ska-jazz. Le trio navigue aussi vers des ambiances plus électriques avec guitare saturée et batterie rock.

C’est sur scène qu’Alkabaya exprime au mieux son univers chaleureux et explosif. Les trois amis invitent tous les publics à partager avec eux un instant convivial et festif.


Turn off

Turn OFF c’est l’entrain du ska et la rage du punk rock pour un cocktail à réveiller vos esprits. 

Rythmique effrénée et précise relevée par une section cuivre (trompette, trombones, saxophone) efficace et dynamique, où les textes chantés en français et en anglais croquent l’actualité de cette époque sombre et tourmentée. 

Ayant écrit leur set comme un Journal Télévisé, ces huit artistes vous amèneront, en musique, au cœur de l’actualité : économie mondiale, écologie, migration, crise, sport, cinéma... le tout au travers d’une énergie follement contagieuse. 

Turn OFF, c’est une invitation à éteindre vos téléviseurs et vos smartphones pour allumer à fond vos oreilles et vos cerveaux. 


Karimouche

Elle passe d’une vie à l’autre entre deux riffs. Silhouette féline des faubourgs hexagonaux. Boule de feu des cafés concerts. Dépositaire des aubes de Kabylie. Peu importe les métamorphoses : c’est à sa voix qu’on reconnaît Carima Amarouche, alias Karimouche. Une voix chaude, frondeuse, qui bouscule nos certitudes sur des beats hypnotiques. Impossible de lui assigner une origine, une adresse, un emploi ou même une humeur. D’où vient-elle ? La portée universelle de sa musique rend la question vaine. Son troisième opus, Folies Berbères, en témoigne : si l’influence orientale est résolument assumée, elle ne bouscule pas moins les frontières établies. Dans ce nouvel opus, Karimouche, comme à son habitude, conjugue poésie, chronique sociale et sens de la dérision, arme qu’elle manie à coups d’Auto-Tune.


Fat Bastard Gang Band

Contestataire, satirique et festif, le Fat Bastard Gang Band est une machine à groove aux origines multiples. Véritable plébiscite à l’échange, au partage, aux libertés.

Depuis sa création en 2009, le Fat s’inscrit dans une démarche artistique forte : le métissage ! Le nom de cette formation est déjà en soit une affirmation de ce mélange des cultures.

Ils puisent leurs influences autant dans les musiques traditionnelles balkaniques que dans les sons électroniques actuels et chantent dans différentes langues. 

Une ballade survoltée qui nous promène, nous guide entre salsa, groove nord américain et musiques du Maghreb, chants traditionnels des Balkans et punk.

Cette équipe de sept musiciens (guitare / chant, basse, batterie / sampler, accordéon / clavier, saxophones alto / soprano, tuba / trombone, trompette), invite à un voyage sans frontière. 

Un voyage dans à bord de leur vaisseau construit avec folie, amour et spiritualité… sans concession.